Ce site contient essentiellement des notes de travail. Le contenu est en constante évolution, et loin d'être achevé. (+ d'infos)
La plupart des documentations informatiques sont orientées Debian / Ubuntu.

Modélisme/Modèles/Tangent ASH26

De Ordinoscope.net
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Caractéristiques

Données catalogue Données personnelles
Echelle 1:4.5
Modélisme-Envergure.gif
Envergure
4.05 m
Modélisme-Longueur.gif
Longeur
1.79 m
Modélisme-Surface ailaire.gif
Surface ailaire
80.6 dm2
Profil.gif
Profil
RG / NACA 0009
Modélisme-Poids.gif
Masse
4.9 ~ 5.8 kg
Modélisme-Charge ailaire.gif
Charge alaire
61 ~ 72 g / dm2
Centre de gravité 110 mm
Incidence du stab
  • construit à 3.5°
  • recommandé à 1°
Modélisme-Télécommande.gif
Commandes
(débattements)
  • Direction (±45 mm)
  • Profondeur (±6 mm)
  • Ailerons (+22 / -12 mm) 1
  • Flaps (+2 / -1 mm)

  • Aéro-freins
  • Train rentrant
  • Crochet de remorquage

  • Full span (flaps: +2 mm / - 1mm)
  • Direction (±45 mm)
  • Profondeur (±6 mm)
  • Ailerons (+22 / -12 mm)
  • Flaps (+ / - mm)

  • Aéro-freins
  • Crochet de remorquage

  • Full span (flaps: 50%)

Introduction

ASH26 (Tangent)

A la recherche d'un planeur polyvalent et pas trop technique, j'ai porté mon choix sur l'ASH26 de Tangent. Ses ailes proviennent de l'Alpina Pro, lequel n'a plus à faire ses preuves depuis plusieurs décennies, et sont en plus renforcées par de la fibre de carbone (édition master).

Malgré les quelques 30 ans d'expérience de Tangent, certains défauts apparaissent à la construction.

  • Les puits de servo sont trop petits
  • Le servo de profondeur est encore situé sur la platine avant (des fois qu'on désire avoir encore un peu plus de jeu)
  • L'incidence sur stab est contruite à plus de 3°, alors qu'elle est recommandée à 1°

Dans mon cas particulier:

  • Le paquet contenait 2 clés d'aile, dont une qui ne correspond pas au modèle (désolé pour celui qui n'en a pas reçu)
  • Les crochets de la gouverne de direction étaient manquants
  • Les pièces n'étaient pas marquées (alors qu'elles le sont normalement)
  • Le manuel fourni était en allemand et en anglais 1
  • Le bac de l'habitacle débordait de 2mm en-dehors du fuselage
  • Le fuselage s'est cassé à l'emplanture, suite à une toupie à l'atterrissage (vraiment pas méchante comme toupie)
  • Un des deux crochets d'aile, celui qui résistait le moins des deux, a cassé à la première introduction.

1 Ne cherchez pas le manuel sur le site de Tangent, car ils n'ont visiblement pas compris à quoi internet pouvait servir. J'en ai parlé avec un ami qui a eu plus de chance que moi, je lui ai emprunté son manuel et ai profité de le scanner en PDF (disponible dans les références en bas de la page) et la travail a pu commencer.

La verrière est très grossièrement ajustée au fuselage
L'emplanture contient des bulles et casse trop facilement

La plupart vous diront que tous les modèles ont ce genre de problème. Je répondrais alors que les constructeurs devraient se veiller que le travail soit bien fait, sans quoi nous pouvons nous contenter de commander directement en Asie ou dans les pays de l'est.

Malgré ces quelques désagréments, le premier vol fut magique. Le modèle vole parfaitement, sans correction majeure. Alors que j'avais des thermiques partout autour de moi, ce fameux vol a duré plus d'une demie-heure, envoyant un programme complet d'acro, et le voyant gratter à merveille malgré ses ailes plombées à la fibre de carbone.

Je ne conclurai que sur une seule impression: à recommander à toute personne voulant commencer cette discipline.

Constuction

Couples

L'ASH26 contient 3 couples:

  • Platine avant
  • U à l'emplanture / bord d'attaque
  • Couple de dérive

Le bois pour ces pièces est du vulgaire contre-plaqué 3 plis. Personnellement, je trouve ce choix insuffisant, et la suite m'a donné raison. Je vous conseille fibrer la platine avant et le couple de dérive. Ca ne rend pas le bois plus solide, mais très résistant à la torsion. Quant au couple d'emplanture, mon choix s'est finalement porté sur du contre-plaqué de 3mm / 7 plis en bouleau de Finlande. Il est difficile à trouver (chez Obi pour les suisses), mais ça en vaut la peine.

Collages

Le collage des couples se fait en principe avec de l'époxy, chargé en fibre (tissus ou rognures, mais pas uniquement des micro-ballons). Pour que l'époxy adhère au fuselage, il est nécessaire nettoyer les restes de démoulant, en ponçant (vous pouvez prendre du 80), puis en nettoyant bien le tout. Personnellement, je prends de l'acétone, mais de l'alcool isopropylique ou de l'alcool à brûler feront l'affaire.

Couple d'emplanture

Le contre-paqué 3 plis (fourni avec le modéle) et l'époxy ont été deux mauvais choix dans mon cas. Au premier mauvais décollage, le couple s'est décollé. En essayant de le retirer, il s'est cassé très facilement.

L'emplanture en une zone de torsion importante, sans quoi il serait inutile d'y mettre un couple. Il faut que ça soit rigide, tout en restant très souple. J'ai donc opté pour du contre-plaqué de 3mm / 7 plis, collé avec de la PU. Les carrossiers utilisent de la PU pour coller les pare-chocs ou les pare-brise. Si ce n'est qu'elle est noire, elle a la souplesse de silicone et la résistante en tension de l'époxy. Le fuselage peut ainsi se tordre autour du couple.

Couple de dérive avec servo de profondeur

Palonnier de servo servant de fixation de direction
Couple arrière avec puits pour servo de profondeur

La préparation du couple de dérive n'a pas été une tâche facile. Tout d'abord, j'ai voulu éviter le renvoi de la commande de profondeur, en plaçant le servo directement dans le couple. J'ai donc préparé ce couple en U, que j'ai renforcé dans les angles avec un mélange époxy / rognures de verre, puis fibré.

La largeur du couple dépend du fuselage. Il ne faut pas trop tirer sur les flancs, sans quoi le collage de tiendra pas. De plus, il est nécessaire de laisser du jeu pour que la gouverne puisse tourner librement. En clair, il faut laisser au moins 1mm de jeu de chaque côté de la gouverne.

Pour les fixations de dérive, puisque Tangent a soigneusement oublié de me fournir les clips pour de telles occasions, j'ai opté pour des palonniers de servos standard. Avec une corde à piano dans la gouverne, le système fonctionne à la perfection.

Fixation de verrière

Fixation de verrière par élastique

La fixation de verrière proposée est un bilame en carbone à coller à l'époxy. Non seulement l'époxy a beaucoup de peine à adhérer sur le carbone, mais la verrière est mal plaquée.

J'en suis revenu à la méthode utilisée dans mon Discus, un élastique. J'ai découpé deux platines de 3 cm2 en contre-plaqué de 5mm, puis posé un écrou en cage de M4 au centre de chacun. Les platines sont collées à la PU de carrosserie (la trace noire sur le pourtour), puis mis deux crochets que j'ai assuré à la Loctite. Un élastique entre les deux et le tour est joué.

Références