Ce site contient essentiellement des notes de travail. Le contenu est en constante évolution, et loin d'être achevé. (+ d'infos)
La plupart des documentations informatiques sont orientées Debian / Ubuntu.

Modélisme/Modèles/Robbe Cardinal

De Ordinoscope.net
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Introduction

Cardinal (Robbe)

Bon nombre de commerçants vous affirmeront que vous devez savoir voler en 2 axes (direction / profondeur) avant de pouvoir tenter les 3 axes (+ ailerons). Et, tous vous proposeront le Cardinal, en vantant les mêmes qualités: stabilité, vol lent, et surtout que 2 axes ! Et le Cardinal a le comportement d'un avion, les autres pas ! Néophite, à la recherche de mon premier avion, lent et adapté pour poser une caméra dessus, n'ayant pas de télécommande, j'ai sauté sur l'occasion.

La suite de l'histoire a été un série de surprises désagréables, surtout pour un débutant. Pour commencer, le magasin n'avait pas de cyanolite. Le vendeur m'a assuré que de la colle blanche irait très bien. Mais le Cardinal n'est pas en Sagex, mais en Arcel. La colle blanche n'y adhère pas, mais puisque le vendeur me l'avait affirmé, j'ai persisté.

Déballage
1ère surprise. La télécommande est en mode 3 (direction à droite, profondeur à gauche), et n'a qu'un switch ON/OFF pour le moteur. La télécommande ne permet pas d'inverser les commandes pour la passer en mode 2/4.

Robbe Cardinal - Télécommande.jpg

2ème surprise. L'aile doit être montée en un seul morceau. Rien de bien grave, mais une aile 1m55 prend beaucoup de place dans une voiture. Le vendeur a omis de me préciser ce détail.

3ème surprise. L'aile ne contient ni clé d'aile, ni renfort (à moins que nous considérions les scotchs comme des prétendus renforts).

4ème surprise. Le logement de la batterie se ferme par un morceau de contreplaqué attaché par un scotch, en guise de charnière, à un autre morceau collé sur le fuselage. Dès les premières manipulation le scotch se déchire.

5ème surprise. Le manuel est en trois langue, le tout contenu en 12 pages. Indications strictement réduites au minimum et évidemment aucune information sur des valeurs aussi essentielles que les débattements des gouvernes ou le centre de gravité.

Caractéristiques

Données catalogue Données personnelles
Modélisme-Envergure.gif
Envergure
155 cm
Modélisme-Longueur.gif
Longeur
Modélisme-Surface ailaire.gif
Surface ailaire
36.7 dm2
Modélisme-Poids.gif
Masse
1.55 kg
Modélisme-Charge ailaire.gif
Charge alaire
42.2 g / dm2
Centre de gravité
Modélisme-Moteur électrique.gif
Moteur Electrique
Power 600 (Speed 600 version Robbe)
Modélisme-Moteur thermique 2T.gif
Moteur 2T
OS Max .25 2T

Montage

Essais

Premier vol
Je ne me fais pas au mode 3 de la télécommande et envoie l'avion dans le champ. Rien de bien méchant, mais le stabilisateur (aile de queue) se décolle. Pas étonnant, puisqu'il était assemblé avec de la colle blanche. Je le recolle avec de l'epoxy 5 min.

Deuxième vol
Un ami me donne son ancienne télécommande. Je la configure en mode 2 et suis tout de suite à l'aise avec les commandes, mais un simple effleurement de la direction le fait plonger autant qu'il tourne. L'avion penche à des angles inquiétants. Ayant peur de voler trop haut, je le propulse dans le champs et lui arrache la queue.

Voir la vidéo du crash en caméra embarquée (xvid, 3.6 MB)

Vols suivants
Après avoir limité le débattement de la gouverne de direction à 70%, l'avion se pilote bien mieux.

Voir la vidéo d'un vol au-dessus d'Yverdon en caméra embarquée (xvid, 3.8 MB)

Mais je trouve que son vol ressemble plus à une savonette qu'à un avion. Après avoir monté deux autres appareils (TwinStar II, Corsair), je suis dégoûté par cet appareil. Je décide de relever le défi de le transformer en un véritable avion (voir le chaptire Tuning).

Bilan

Qualités Défauts
  • En Arcel. Léger, assez résistant et facile à réparer.

Télécommande

  • non configurable (mode 3 imposé)
  • absence de réglage des gaz

Avion

  • L'accu d'origine (1'500 mAh) donne droit à 5 minutes de vol
  • Absence de renforts d'aile
  • Un seul point d'attache de l'aile (l'aile pivote sur le fuselage)

Comportement en vol

  • La direction fait piquer l'avion autant qu'il le fait tourner.
  • L'avion ne semble pas tourner, mais glisse comme une savonette.
  • A cause de son seul point d'attache, l'aile pivote de gauche à droite. Les réactions sont tardives et brusques.
  • L'aile fait penser à un papillon (trop souple).

N.B. Le modèle semblait être au magasin depuis quelques mois, et ne correspond visiblement pas tout à fait au modèle actuel.

Je peux sembler très (trop?) critique sur cet appareil. J'attends toutefois un comportement en vol exemplaire d'un avion dit pour débutant. Si vous en doutez, vous devriez alors essayer le Rond Loper (AeroModelShop), lequel est en 3 axes et avec une télécommande configurable, pour seulement CHF. 269.- contre CHF. 400.- pour le Cardinal. Vous y verrez toute la différence.

Tuning

Par pitié pour mon premier avion, je lui ai évité la poubelle en lui amenant quelques corrections maison. Le bilan de l'opération se révèle très intéressant. Il a dorénavent toutes les qualités que j'attends d'un avion (stabilité, bonne reprise, franc, élégance de vol), sans pour autant lui augmenter son poids (1.450 kg à vide contre 1.450 kg avec l'accu).

Aile

Robbe Cardinal - Aile modifiée.jpg

1. Renforts

L'aile était beaucoup trop souple. Robbe a décidé de mettre des autocollants comme renforts. Autant dire qu'il n'y avait rien.

J'y ai taillé deux tranchées de la longueur des aile (jusqu'aux autocollants bleus), et y ai placé des tubes de carbone 0.5 mm. Il ne faut pas hésiter à aplatir franchement l'aile. Elle plie toujours autant, mais ses réactions sont beaucoup plus franches. Cela ne lui permet toutefois pas d'acrobatie, il n'est pas conçu pour cela.

2. Ailerons

J'y ai coupé deux ailerons de 40x3 cm en bout d'aile, et 2 cages de servo. Un servo pour chaque aileron et le tour est joué. Robbe Cardinal - Aileron.jpg

3. Anti-pivot

La nouvelle version du Cardinal semble être attachée par un élastique en croix. Mais celui-ci n'a qu'une seule vis d'attache. L'aile a un jeu de plusieurs degrés, ce qui le rend imprévisible en vol. Lors d'un virage, surtout avec les ailerons, il va résister et pivotant son aile, puis en bout de course après plus d'une seconde, va donner tout le mouvement. Un simple velcro à l'arrière de l'aile résoud le problème.

Robbe Cardinal Attache d'aile en croix.jpg Le nouveau Cardinal est équipé d'une attache d'aile en croix

Moteur thermique

Le moteur électrique d'origine, un Power 600 de chez Robbe, est tout juste suffisant pour cet appareil, en plus de n'avoir qu'env. 5 minutes d'autonomie. Puisque j'avais un vieux moteur OS Max 25 (4 cm3) en réserve, j'ai décidé de lui couper le nez et de lui changer le moteur.

Plus puissant que le moteur électrique d'origine, le rapport poids/puissance est parfait. Il décole en 5 mètres en l'absence de vent (contre 10~15 avec le moteur électrique), et en 2 avec un vent de 10 km/h. Une hélice de 9 x 4" lui donne un bon couple, une 9 x 6" un peu plus de vitesse.

Avec un réservoir de 10 cl, l'appareil a une autonomie de ~10 minutes.

Robbe Cardinal - Vue dessus.jpg
Vue de dessus. Le servo de droite a été ajouté pour la commande du moteur.
Robbe Cardinal - Vue dessous.jpg
Vue de dessous. Le logement de l'accu a été élargi pour acceuillir un réservoir de 10 cl (droite), ainsi qu'un accu de réception (gauche).
Robbe Cardinal Moteur thermique.jpg
Le Cardinal équipé d'un moteur thermique de 4 cm3

Robbe Cardinal - Version modifiée.jpg

Une fois terminé, voici à quoi il ressemble.

Liens