Ce site contient essentiellement des notes de travail. Le contenu est en constante évolution, et loin d'être achevé. (+ d'infos)
La plupart des documentations informatiques sont orientées Debian / Ubuntu.

Modélisme/Modèles/AlfaModel Corsair

De Ordinoscope.net
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Introduction

F4U1D Corsair (Alfa Model)

Comme la plupart des modèle d'Alpha Model, le Corsair est un Parkflyer en dépron. Petit et léger, très élégant.

Caractéristiques

Données catalogue Données personnelles
Modélisme-Envergure.gif
Envergure
81 cm
Modélisme-Longueur.gif
Longeur
65 cm
Modélisme-Surface ailaire.gif
Surface ailaire
12.2 dm2
Modélisme-Poids.gif
Masse
420 g
Modélisme-Charge ailaire.gif
Charge alaire
35 g / dm2
Centre de gravité
Modélisme-Télécommande.gif
Commandes
(débattements)
  • Profondeur (± 10 mm)
  • Ailerons (± 10 mm)
Modélisme-Moteur électrique.gif
Moteur Electrique
Graupner Compact 240 9.6V
Hélice APC 8 x 6" Slow Flyer

Montage

Le déballage donne une bonne impression. Toutes les pièces semblent bien préparées. On regrette toutefois un mode d'emploi uniquement en anglais, et surtout sans illustrations. Il va falloir faire preuve d'improvisation.

Au montage, quelques détails se révèlent un peu dérangeants:

  • Ils n'ont pas prévu de cage de servo d'ailerons. Le servo est supposé se coincer dans le dépron, lequel est beaucoup trop fragile et prend du jeu instantanément.
  • L'emplacement prévu pour le servo d'ailerons n'est pas clair. On ne sait pas dans quel sens le poser.
  • Les décorations sont des décalcomanies. Une fois trempées, elles se déchirent dès leur retrait de la planche. Une fois posées et séchées, ils s'émiettent au moindre contact.

Essais

Cet appareil est juste stupéfiant. Equipé en brushless, même le plus petit de la gamme, il décolle comme un fusée et atteind des vitesses vertigineuses. Malgré sa fragilité évidente, il prend des virages à l'équerre à grande vitesse. Il est remarquablement stable en présence de raffales. Et le look d'un Corair vous arrivant contre avec un coucher de soleil en arrière-plan est juste du bonheur.

Bilan

L'appareil est petit et d'une couleur très sombre (plus foncé que le bleu d'origine des Corairs). Il nécessite un pilotage rapproché et vif, ce qui n'est pas à la portée du débutant. Très léger, il est difficile à poser. Comme la plupart des avions en aile basse, le décrochement tire brusquement l'avion sur un côté. A à moins de 10 mètres du sol, typiquement pendant l'atterissage, le décrochement est fatal. Le dépron est extrêment fragile et ne permet pas de réparation.

Références